soumalila sssAvant même la publication des résultats officiels du second tour de la présidentielle, dimanche 12 août, Soumaïla Cissé les a rejetés, évoquant des « fraudes ». Dans un discours livré lundi 13 août devant ses militants, il a appelé « tous les Maliens à se lever ».

IBK S CISSELes Maliens vont voter dimanche au second tour de l'élection présidentielle pour réélire Ibrahim Boubacar Keïta pour élire le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé. Selon les résultats définitifs du premier tour publiés mercredi par la Cour constitutionnelle du Mali, M. Keïta a obtenu 41,70 % des voix, M. Cissé ne remportant que 17,78 %.

bagbo simoEn Côte d’Ivoire, à Abidjan, le procureur a signé l'ordre de mise en liberté de Simone Gbagbo. L'ancienne première dame, amnistiée par le président Ouattara il y a deux jours comme 800 autres personnes, était incarcérée depuis 7 ans. Elle avait été condamnée en 2015 à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l'Etat pour son rôle dans la crise postélectorale de 2010- 2011.

indonesieEn Indonésie, quelques jours après un séisme qui a fait 131 morts sur l'île de Lombok, la prise en charge des victimes de ce tremblement de terre demeure compliquée, même si des renforts venus de tout le pays allègent à présent la tâche des équipes médicales.

soumaila cissemaliLes résultats définitifs du premier tour de la présidentielle malienne sont attendus ce mercredi 8 août. Le second tour opposera dimanche 12 août le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, au chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé. Mais les résultats sont loin de faire l’unanimité dans le pays. Plusieurs candidats ont déposé des recours auprès de la Cour constitutionnelle. Signe de ce climat de défiance, 18 candidats de l’opposition ou leurs représentants ont réuni la presse ce lundi 6 août. Ils dénoncent un coup d’Etat électoral.

Simon bagboL’annonce était inattendue. Lors de son allocution télévisée à la Nation, lundi 6 août au soir, à la veille de la fête de l’indépendance, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé l’amnistie d' »environ 800 personnes « poursuivis pour des crimes en lien avec la crise post-électorale de 2010-2011, dont l’ex-première dame Simone Gbagbo. L’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo sera « libérée prochainement ».

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook