BurkinammSENTV.info - Au Burkina Faso, trois gendarmes aux trousses des ravisseurs de trois personnes enlevées dimanche 23 septembre ont été le même jour dans une embuscade.

Les corps des gendarmes qui étaient portés disparus après l’embuscade et les échanges de tirs qui s’en sont suivis ont été retrouvés lundi, au lendemain de l’attaque. Les trois personnes enlevées travaillaient sur la mine d’Inata dans le nord du pays : le fils du responsable de la mine, de nationalité indienne, un Sud-Africain et un chauffeur de nationalité burkinabè.

Selon nos sources, les assaillants ayant procédé au rapt des deux expatriés et leur conducteur burkinabè, travaillant tous pour la mine d’or d’Inata, sont arrivés sur des motocyclettes. De sources sécuritaires, on parle d’une vingtaine de motos, transportant une quarantaine d’assaillants armés. Suivant les traces des ravisseurs, 10 gendarmes burkinabè tombent dans une embuscade vers Tongomayel. Après des échanges de tirs, trois gendarmes sont tués et un blessé. Les assaillants réussissent à prendre la fuite en volant trois motos appartenant aux forces de sécurité burkinabè.

Pour le moment, on ne sait pas encore l’identité du groupe armé responsable de ce rapt, mais certains habitants de la région avaient signalé des mouvements d’hommes armés se déplaçant à moto du côté ouest de la ville, la veille de l’enlèvement des trois personnes. Les forces de défense et de sécurité sont toujours sur le terrain à la recherche du moindre indice permettant d’avoir des informations sur les responsables de cet enlèvement et de l’assassinat des trois gendarmes.

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook