somalieshebabAu moins 15 personnes ont été tuées mardi dans un campement de Touareg dans le nord du Mali vers la frontière nigérienne. L’attaque s’est produite à Tinipchi, un campement habité par des Touareg de la communauté des Ibogholitanes.

Des hommes lourdement armés ont débarqué dans cette localité située à l’Ouest de Ménaka vers la frontière nigérienne et ont tué tous les hommes qu’ils y ont trouvés avant de repartir.

Selon des sources, des femmes et des enfants ont été épargnés.

En attendant l’arrivée d’un détachement de l’armée pour apaiser la situation, la piste d’affrontements inter communautaires est privilégiée.

Ce mercredi, le maire et le député de Ménaka ont confirmé le bilan de 15 à 16 personnes tuées dans l’attaque.

Si le député de Ménaka s’est refusé à tout commentaire sur la nature de l’attaque, l’élu municipal Nanout Kotia a souligné qu’il s’agirait d’un conflit inter communautaire sans donner d’autres détails.

Pour l’instant aucune réaction officielle du gouvernement malien n’a été enregistrée.

D’autres affrontements inter communautaires ont été enregistrés par le passé dans la zone.

Ils ont notamment opposé le mouvement pour le salut l’Azawad (MAS) qui soutient la lutte antiterroriste aux côtés de la force française Bakhane et des civils soupçonnés de collaborer avec l’état islamique au grand Sahara, un groupe djihadiste qui opère dans la zone.

En avril dernier, de graves heurts ont opposé des Touaregs et des Peuls dans la région.

Le double affrontement a fait 40 morts parmi les membres des deux communautés.

BBC

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook