MalimortDans un communiqué officiel, l'armée malienne a déclaré que le véhicule de l'élu se dirigeait vers une position des forces armées et n'a pas obtempéré aux tirs de sommation. L'état-major des armées précise que les soldats ont agi ainsi à cause de "l'environnement sécuritaire marqué par des attaques kamikaze.''

Selon un proche de l'élu tué, le véhicule civil à bord duquel il se trouvait avec d'autres personnes se dirigeait vers un endroit stratégique de Ménaka, où les passagers devaient prendre un vol de la mission de l'ONU pour Bamako.

A lire aussi: Quatre soldats tués dans le nord-est du Mali

A lire aussi: Mali : les autorités annoncent des renforts militaires dans le centre

Un député de la région Bajan Ag Hamatou a déclaré à la BBC que la famille de la victime évoque ''un incident regrettable''.

Hamid Ahmed Ag Mohamed était impliqué dans le processus de mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali signé en 2015.

Il assurait l'intérim de l'ancien maire Aroudeiny Ag Hamatou, assassiné par de présumés djihadistes en 2015.

Service Clientèle

Publicité

Facebook