ismLa prochaine rentrée scolaire du Madiba Leadership Institute (Groupe ISM) proposera une licence spécialisée « Art&Culture » aux étudiants désireux de travailler dans le secteur culturel mais aussi aux acteurs et professionnels du secteur voulant se perfectionner ou certifier de nouvelles compétences.

Modo gayeLe chanteur religieux Modou Gaye a présenté vendredi à la presse son nouvel album, "Bruit du silence", qu’il considère comme "un hommage à la tradition soufie".

"Nous avons énormément de matière avec les enseignements des maîtres soufis de nos confréries. Ils ont une portée éducative. C’est un hommage que je rends à cette tradition en revisitant les chants et poèmes soufis", a expliqué Gaye, un disciple de la confrérie des Layènes vivant à Yeumbeul, dans la ville de Pikine (ouest).

mamadou diaEn décembre 2013, les amis de Mamadou DIA regrettaient le fait qu’au Sénégal «aucune rue, aucune impasse ne porte le nom de Mamadou Dia. Cela surprend». Compagnon de route depuis 1946, puis concurrent de SENGHOR en 1962, victime d’une conspiration du silence depuis sa destitution, son histoire oubliée ou occultée mériterait un hommage, car Mamadou DIA,

Abdou guite sLe chanteur sénégalais Abdou Guitté Seck a vanté, mercredi à Dakar, la "pertinence sonore et textuelle" de son nouvel album intitulé "Ndioukeul" (hommage, en wolof), "fruit d’un travail de longue haleine", selon lui.

Mohamed seni gueyeEn prélude à la commémoration de la célébration de la 22ème édition de la descente spirituelle de Mohamed Gueye Séni, communément appelé par ses proches et parents ‘‘Sangabi’’, et considéré comme le ‘’khalife de Dieu sur terre’’, les organisateurs ont convié la presse pour s’entretenir de la dimension de l’homme, de son œuvre et de sa vie. L’on pourrait retenir simplement que ‘’Sangabi’’ était un apôtre de Dieu qui aimait l’enseignement théologique et faire suivre les recommandations divines.

cultur ucade« Médiations africaines dans la construction et la réappropriation d’un savoir ethnologique », tel est le thème de la 4ème édition du colloque qui se tient à Dakar du 22 au 24 mars et organisé par l’Université et Léo Frobenius. En conférence de presse, ce lundi, le Pr Kassé a expliqué les enjeux de ce conclave qui verra la participation d’ethnologues, anthropologues, sociologues Allemands, Français et d’universitaires africains pour discuter de la construction d’un savoir africaniste en Europe, et d’autre part, dans la réappropriation de ce savoir par les intellectuels africains. Une manière de ressusciter Senghor et Léo Frobenius dont les écrits seront exposés devant ce parterre d’invités venus des quatre coins du monde.

Partenaires

Publicité

Facebook