AmadouHottSENTV.info  – (Dakar) – L’Etat du Sénégal a signé avec le Fonds saoudien de développement un accord de prêt de 24 milliards de francs Cfa destinés au financement d’activités de la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et le conseiller spécial du vice-président directeur du Fonds saoudien pour le développement Mohammed Abdul Karim Al Jenaided ont signé ladite convention jeudi en présence du ministre en charge du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye.

Il est prévu la réalisation de 210 kilomètres de pistes, l’électrification d’une cinquantaine de villages, la mise en œuvre d’une vingtaine de projets de plateformes de services de transformation agricole de même que quinze périmètres agricoles dédiés aux chaînes à haute valeur ajoutée, a expliqué Amadou Hott.

A ces projets, s’ajoutent la construction et l’équipement de vingt postes de santé, la réalisation de 20 forages et l’adduction d’eau.

‘’La présente cérémonie constitue un moment fort de coopération entre le Sénégal et le royaume D’Arabie Saoudite mais également un parfait symbole du dynamisme de notre coopération et de sa diversité ’’, s’est-il ainsi réjoui.

‘’Pour le financement de projets de développement au Sénégal, le total de prêts et dons consentis par le fonds saoudien du développement(SFD) s’élève à environ 409,17 milliards de dollars soit quelque 245 milliards de FCFA’’, a de son côté indiqué le conseiller spécial du vice-président directeur du FSD.

Auteur : Aps 

Service Clientèle

Publicité

Facebook