aliou mackyLe frère cadet du président SALL n’a pas d’ambition présidentielle. En tout cas c’est ce qu’Aliou SALL a déclaré dans une interview à paraître dans Jeune Afrique. Sur la partie, reprise par le journal Enquête, le maire de Guédiawaye affirme toutefois que l’idée de succéder à son frère lui a été suggérée.

«Certains me l’ont suggéré en privé. J’affirme ici que cela ne m’intéresse pas et que je n’y songe pas», soutient le patron de la Caisse des dépôts et consignation. Et Aliou SALL d’expliquer son engagement politique par sa volonté de barre la route à certains. «Je continuerai à faire de la politique. Quand je vois l’opportunisme de certains leaders, je me dis qu’on n’a pas le droit de laisser faire ces guignols. En politique, hormis le poste de Président, je ne m’interdis rien», explique Aliou SALL.

Revenant sur sa candidature à la municipalité de Guédiawaye, il jure que Macky SALL ne l’a pas pistonné.

« Quand je me suis lancé dans cette campagne, je n’étais pas soutenu par le président Macky SALL, qui n’était pas enthousiaste du tout », avance l’ancien employé de Frank Timis qui assure que c’est par la suite que son frère a entériné sa décision de se présenter. « il a compris que j’étais le principal atout sur place de l’APR », explique-t-il.

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook