amadou b 615x300Pour Amadou Bâ, tout est clair. Ousmane SONKO n’a eu que ce qu’il mérite, car « on ne peut pas être un fonctionnaire de la République et passer tout son temps à s’attaquer à la première institution du pays qui est le président de la République ». En marge de la prière de l’Aid-El-Kébir, le ministre des Finances est d’avis que le patron du parti PASTEF a cherché à se faire politiquement un nom en divulguant des secrets d’une administration.

impom sLe syndicat autonome des travailleurs des Impôts et Domaine a décidé de sursoir à sa grève prévue ce jeudi pour soutenir leur camarade Ousmane Sonko radié de la Fonction publique par le président Macky Sall.

macky sall tAu Sénégal, comme le veut la tradition de la Tabaski, le président Macky Sall est allé prier, ce lundi 12 septembre, à la Grande Mosquée de Dakar. A sa sortie, le chef de l’Etat a évoqué les questions de lutte contre le terrorisme en appelant à une collaboration entre tous les Etats touchés et en appelant aussi les pays occidentaux à tout faire pour que les amalgames entre terrorisme et religion musulmane soient évités.

mac fCes derniers mois, de nouveaux opposants, extérieurs à l’échiquier politique traditionnel, ont multiplié les attaques contre le régime de Macky Sall, s’érigeant en justiciers de la bonne gouvernance. Et ça agace…

apr m gNous autres responsables politiques de l’Alliance pour la République (APR) saluons la ‘’victoire ‘’ de Benno Bokk Yaakaar (BBY) sur l’ensemble du territoire national et ce, grâce à l’engagement des autres formations politiques qui composent le Benno et qui n’ont ménagé aucun effort pour la victoire de la coalition dans toutes les localités, particulièrement au niveau de la capitale où trois départements sur quatre ont été remportés par les listes de la coalition. Permets-moi de rappeler, que le HCCT a

Mouhamdou a dMoins de quarante huit heures après la cuisante défaite de Benno Bokk Yakaar à Dakar, face au Maire, Khalifa Sall, le Ministre en Charge des Collectivités Locales, Abdoulaye Diouf Sarr est la cible de toutes les attaques. Il a osé jouer, malgré l’interdiction du président de la République, Macky Sall et il a perdu. Toutes les conséquences politiques devraient donc être tirées. C’est aujourd’hui, l’homme à abattre…

Service Clientèle

Publicité

Facebook