AVOCA KHALIFASENTV.info : Khalifa Sall n’est plus maire de Dakar depuis vendredi dernier. En effet, c’est ce jour que le décret présidentiel qui l’a révoqué lui a été notifié. Et, selon les textes, c’est à partir de la notification que le décret prend ses effets. Pour combattre la mesure, les avocats du maire de Dakar vont saisir d’une autre requête la Cour Suprême pour un sursis à exécution, relate les Echos.

karim madickeSENTV.info – (Dakar) – Après la vive colère d’Abdoulaye Wade, c’est au tour de son fils Karim Wade de montrer son indignation. Le candidat déclaré du Pds s’en est vertement pris au présumé auteur de la lettre proposant un plan B à la candidature de Wade fils. Selon le journal Libération, l’ancien ministre d’État est entré dans une colère noire en prenant connaissance de la teneur de la lettre de Madické Niang.

MadickeNiangAA```Au moment où je m’apprêtais à envoyer un communiqué au journal les ECHOS pour démentir toute forme d’implication dans l’initiative engagée par Monsieur Thiombane dont j’ai pris connaissance à travers la presse, une lettre signée Abdoulaye WADE Secrétaire Général national est publiée dans la presse en ligne.```

abdoulayewadepdsMaître Madické Niang a décidé de se mettre en face du parti et en face de son Secrétaire Général que je suis. Je regrette seulement qu’il n’ait pas choisi une forme plus élégante d’exprimer ce qui est un libre choix et un droit que personne ne lui conteste, en venant me voir et, dans un tête- à-tête où Allah serait notre seul témoin, m’annoncer courageusement sa décision d’aller tenter sa chance ailleurs.

Dakar capitaleIl pleut sur la ville comme il pleure dans mon cœur. O doux bruit de la pluie, quelle est cette honte qui pénètre mon âme ! Vous aurez compris que j’ai paraphrasé Paul Verlaine pour m’indigner devant cette détestable transhumance d’ex-proches de Khalifa Sall qui désertent l’honneur pour les honneurs du pouvoir. 

madicke niangSENTV.info-Comme tous les leaders de l’opposition, Me Madické Niang dénonce la façon dont le président Macky Sall conduit le processus électoral surtout avec l’introduction du parrainage à la prochaine présidentielle. Le président du groupe parlementaire du Pds prévient le chef de l’Etat sur les risques de troubles dans le pays que pourrait engendrer le parrainage.

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook