MAMADOU LAMINE DIALLO1200 travailleurs avec deux sociétés AHS et SHS c’est l’assistance au sol à l’aéroport LSS, c’est. La loi N°2005-27 du 26 août 2005 promulguée du reste par Maître Abdoulaye Wade et Macky Sall modifiant le code de l’aviation civile,

a indiqué qu’elle favorisait la compétition dans cette activité tout en l’organisant. Elle limite à deux sociétés d’assistance au sol lorsque le trafic passager est inférieur à 6 millions l’an.

Ainsi, elle stipule conséquemment en son article premier que le nombre de sociétés prestataires de services d’assistance en escale pouvant être agréées par le Ministre en charge de l’Aviation civile est limité à deux. La loi propose des agréments de dix ans aux sociétés prestataires sans doute pour leur permettre de procéder à des investissements lourds.

La loi est claire. Il faut deux sociétés de handling à AIBD. C’est avantageux pour l’emploi, la sécurité et les coûts. Si le gouvernement refuse une telle option, c’est qu’il veut cacher quelque chose, la gestion de AHS, récupérée par l’Etat dans le cadre de la CREI et confiée à des proches de la galaxie présidentiell,e d’une part. Et d’autre part, écraser la SHS dont le travail est reconnu pour favoriser sans doute des rentiers tapis dans l’ombre de la galaxie présidentielle.

Pour cela, on efface tout et on recommence à zéro. La Banque Mondiale qui a participé au financement de AIBD, devra s’intéresser à cette bizarrerie du Gouvernement Dionne.

Service Clientèle

Service Commercial

Publicité

Facebook