pmamadoubamackyLes grosses chaleurs de cet été font-elles leurs effets sur le tempérament du Pm ? Tout porte à le croire, avec sa tendance à vite perdre son sang-froid. De sources sûres, Boun Dionne s’en est vertement pris à son ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ à qui d’aucuns l’opposent depuis quelques temps sur des questions de taux.

Ainsi, après le «consultant bancaire» Mohamed Dia savonné «optima-optimum», ABC dézingué, c’était autour d’Amadou Bâ de sentir les coups de sang du Pm lors de la dernière réunion d’arbitrage budgétaire.

Décidemment, Dionne tire sur tout ce qui bouge. Et on en rit sous cape au Château où le ton est monté entre collaborateurs du chef de l’Etat lors de la dernière réunion d’arbitrage budgétaire. Selon plusieurs sources de WalfQuotidien, toutes heureuses qu’une information pareille sur l’homme le plus détesté du «Macky» fuite dans la presse, le Premier ministre s’en est violemment pris au ministre des Finances, Amadou Bâ. Cela, au sujet de l’enthousiasme décroissant pour le chiffre de la croissance. Un dérèglement de comptes qui a poussé Dionne à encore perdre son sang-froid et à hurler. Et, de nombreux barrons du système s’interrogent : quelle mouche a encore piqué le Premier ministre pour qu’il réagisse de la sorte ? Alors que tout Dakar parle de ses excès de colère, il en a fait voir de toutes les couleurs à l’argentier de l’Etat, devant le chef de l’Etat. En effet, après son panégyrique sur la gouvernance de Macky pour répondre au «consultant bancaire» Mohamed Dia, à travers sa célèbre formule «optima-optimum» qui a fait ricaner plus d’un, il a récidivé la semaine écoulée en dézinguant le médiateur de la République dont le seul tort est d’avoir pleuré sur le sort des populations du Ferlo. Et, le ministre des Finances est passé chez le figaro.

Un coup tordu auquel l’argentier de l’Etat n’a pas répondu, selon nos sources. Cela, sans doute pour ne pas gêner le chef de l’Etat. Selon nos gorges profondes, c’est le Directeur de la prévision et des études économiques (DPEE), Pierre Ndiaye, qui est monté au créneau pour défendre son ministre et apporter au chef du gouvernement des explications mais Dionne l’a également «balayé». «Le calme d’Amadou Bâ devant les attaques dont il fait l’objet est énigmatique. Sans doute qu’il a reçu des consignes du Patron pour ne jamais répondre à Dionne qui ne le porte plus dans son cœur depuis quelques temps. C’est sans doute lié à l’affaire Mame Mbaye Niang», remarque l’une des sources de WalfQuotidien.

Si le comportement de Dionne est intrigant dans la manière de ne pas siffler la fin de la récréation après les attaques perfides de Mame Mbaye Niang, le silence de Macky sur ce cas est tout aussi suspect puisqu’il semble adopter la position de Salomon, ni pour ni contre. Et nos sources à l’avenue Léopold Sédar Senghor flairent une «stupide rivalité» que le chef du gouvernement veut instaurer avec son ministre, comme en France lorsque Manuel Valls désavouait son ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, devenu son président de la République, à l’Assemblée nationale.

Seyni DIOP

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook