Djibril War Apr 759x445Dakar a abrité ce matin une concertation régionale des OSC3 de la CDEAO et de la CAE sur le protocole de l'Union Africaine, la libre circulation des personnes, le droit de résidence mais aussi le droit d’établissements.

Les États membres de la CEDEAO ont adopté en mai 1979 le Protocole sur la libre circulation des personnes, la résidence et l'établissement.

Outre, ledit protocole garantit aux ressortissants des États membres de la CEDEAO, entre autres choses, le droit d'entrer, de résider et d'établir des activités économiques dans le territoire des États membres. L'article 2 du Traité de l'UMA signé en 1989 déclare que les États membres s'efforcent progressivement de mettre en œuvre la libre circulation des personnes, des services, des biens et des capitaux.

Selon le représentant d’OSIWA, maître Djibril War, cette rencontre permettra de promouvoir une meilleure appropriation des textes inhérents à la libre circulation des personnes et des biens et à la protection des personnes au sein de l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Toujours, le protocole sur la libre circulation des personnes en Afrique a été adopté lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine tenu à Adis- Abeba (Éthiopie), du 28 au 29 janvier 2018, précise-t-il Mr War.
Toutefois, cette rencontre de 3 jours prendra fin le 13 octobre 2018 dans la ville de Dakar.
Yacine Diop SENTV.info

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook