MAMADOU LAMINE DIALLOLe président du Mouvement politique Tekki, Mamadou Lamine Diallo estime qu’avec les départs combinés de l’ancien argentier de l’Etat Amadou Bâ et de la suppression du poste de Premier ministre, c’est Macky Sall qui gère l’économique sénégalaise. Il affirme ainsi, que la réponse de Macky Sall aux syndicalistes montre que le Sénégal a perdu sa marge de manœuvre due à «l’accumulation d’arriérés intérieurs».

Le président du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo a analysé le discours de Macky Sall, lors de la célébration de la fête du travail, le 1er mai dernier. Alors qu’il recevait les secrétaires généraux des différentes centrales syndicales du pays, pour la remise symbolique des cahiers de doléances, il a, sur l’interpellation des syndicalistes, répondu sèchement, que l’Etat ne peut pas augmenter les salaires. Le patron de Tekki, dans sa question économique hebdomadaire, affirme que la réponse du Président Sall cache beaucoup de disfonctionnements dans le gouvernement. A l’en croire, cela se traduit par les remplacements de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, avant la présidentielle 2019. «Dossier nouveau, après s’être débarrassé de Boun Dionne et Amadou Bâ, Macky Sall est seul désormais face à l’ajustement des finances publiques. Les syndicats ont été à dire vrai accommodants sous le règne de Macky Sall sauf les enseignants et les médecins dans une certaine mesure. C’est logique qu’ils demandent de bénéficier des fruits de la croissance tant vantée par le gouvernement de Benno bokk yaakaar», souligne-t-il, d’emblée. Et de poursuivre : «La réponse de Macky Sall confirme ce que j’ai toujours défendu, le gouvernement a perdu ses marges de manœuvre. L’accumulation d’arriérés intérieurs oblige le gouvernement à un ajustement des finances publiques. Les mécanismes sont bien connus, couper les dépenses et ajuster les prix pour augmenter les recettes».

Prenant prétexte la suppression du poste de Premier ministre, samedi dernier, en plénière à l’Assemblée nationale, par les députés, le président du mouvement Tekki et par ailleurs parlementaire de cette présente législature, affirme que Macky Sall qui sera maintenant un Président omnipotent va décider à tout seul les mécanismes financiers du pays et à sa guise. «Maintenant qu’il va disposer de pleins pouvoirs par une procédure illégale et anti constitutionnelle, Macky Sall sera face au peuple et sans doute avec Madiambal Diagne, un de ses idéologues. Ce dernier avait inventé une relation transitive amusante : Macky Sall fait mieux qu’Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, patron de MLD à la Banque centrale donc MLD doit se taire. Hélas les faits sont têtus», dénonce-t-il. Mamadou Lamine Diallo affirme qu’«une croissance qui se termine par un ajustement structurel après une réduction drastique du stock de la dette en 2006 et un prix du baril relativement bas durant la période, il faut le faire. Telle est la prouesse de Macky Sall avec le soutien de la coalition de la majorité Benno Bokk Yaakaar».

Mamadou GACKO

 

Service Clientèle

Publicité

Facebook