sommetmSENTV.info : Six présidents de la République, un premier ministre, des représentants des institutions internationales et plusieurs ministres, ont assisté, ce lundi 02 décembre 2019, au centre international de conférence Abdou DIOUF (CICAD) de Dakar, à la conférence sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DETTE SOUTENABLE, avec comme thème: «Aide et Développement» et leitmotiv: "TROUVER LE JUSTE ÉQUILIBRE".

À l'initiative du Président de la République du Sénégal, Macky SALL, cette journée de débats, qui a pour objectif, de permettre de découvrir un large spectre de soutenabilité de la dette africaine, à l'égard du développement du continent, à été organisée par l'État du Sénégal, en collaboration avec, le Fonds Monétaire International (FMI), l'Organisation des Nations Unies (ONU) et le Cercle des Économistes.

C’est devant ces paires et de tous les acteurs concernés (ministres, économistes, chercheurs, universitaires, membres des associations de la société civile, des organisations non gouvernementales, journalistes....), que le Président Sénégalais a affirmé dans son mot de bienvenue: que «La population du continent va doubler d'ici 2050, l'Afrique sera le premier réservoir de main d'œuvre, donc il faut encore investir, toujours investir, et beaucoup investir. Mais investir dans les infrastructures physiques et matériels» et de battre en brèche, tous les maux qui gangrènent nos sociétés, l'insécurité, la pauvreté, les préjugés...car selon le Président SALL, "il n'y a pas d'État sans sécurité" et l'endettement n'a jamais été un problème, mais il faut un endettement "responsable et qualitative" avant de marteler avec force : «Il faut déférer les chaînes qui nous empêche de décoller» .

Le Professeur Lorenzi, Président du Cercle des Économistes, qui a magnifié le bel exemple du pays de la Teranga en matière d'économie inclusive, a clamé haut et fort, que "l'avenir de l'économie mondiale se trouve en Afrique" et qu'elle sera la "future locomotive de la croissance mondiale" et que l'objectif essentiel sera de comprendre, comment accompagner le Développement des pays africains sans aggraver le poids de l'endettement. Et selon lui toujours, il faut de l'audace pour rassembler, tous les acteurs qui peuvent financer, le Développement de l'Afrique. Et traiter le problème de la dette avec "extrêmement d'audace".

Un panel de haut niveau, a réuni les Présidents, Faure GNIANSIGBE du Togo, Mohamed ISSOUFOU du Niger, Allassane Dramane OUATTARA de la Côte d'Ivoire, Rock Marc Christian KABORE du Burkina Faso, Patrice TALON du Bénin, Boubou CISSE Premier Ministre du Mali, Madame Kristalina GEORGIEVA, Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI), de Madame Amina J. MOHAMED, Vice-secrétaire-Générale des Nations Unies (ONU), du Représentant de la Banque Mondiale (B.M).

Yacine Diop SENTV.info

 

 

 

Service Clientèle

Publicité

Facebook