Abdoulay d sarr sSENTV.info : Le ministre de la Santé et de l’Action sociale bat en brèche les accusations du président l’Association des insuffisants rénaux qui parle de scandale à 4 milliards de F Cfa sur l’achat de Kits de dialyse, un ensemble de produits et de médicaments utilisés en hémodialyses. Pour lui répondre, Abdoulaye Diouf Sarr accuse à son tour Hamidou Diallo de faire du « chantage déguisé » suite au refus de sa demande d'installer un centre de dialyse dans sa maison. 

hemodialyse SENTV.info : D’ici dix jours, si rien n’est fait, les centres de dialyse fermeront leurs portes pour manque de kits d’hémodialyse. Une situation dramatique à ne pas envisager, puisque mettant en sursis la vie des patients.

AbassndawSENTV.info – Le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, ne veut plus voir un patient mourir dans les prison Sénégalaises faute de prise en charge médicale. Il a sorti une lettre-circulaire, adressée aux Directeurs d’hôpitaux, pour les sommer de rester un certain nombre de directives. Directives consignées dans sa lettre. Voici le contenu de sa missive.

PNA 1eSENTV.info – (Dakar) – Face aux ruptures de médicaments, le Sutsas demande au gouvernement de sauver la pharmacie nationale d’approvisionnement. les syndicalistes de la santé  Sutsas ‘’s’opposent à toute forme de privatisation de la Pna’’.

mdicamentsPHARMACISENTV.info – (Dakar) – Le Directeur général de la Pharmacie et du Médicament a indiqué que « cette situation est liée à une tension de trésorerie, mais elle est sur le point d’être réglée ». Dr Yérim Mbagnick Diop rassure que d’ici peu, les populations vont disposer de médicaments à suffisance et de qualité. Sur les faux médicaments, Dr Diop a informé que « des initiatives sont en cours pour éradiquer la vente de faux médicaments à Keur Serigne Bi, à Dakar et à Touba ».

cencerSENTV.info : Les amazones du directeur général de la Société nationale de recouvrement (SNR), Me Bassirou Ngom, en collaboration avec le district sanitaire de Niakhar ont organisé du 13 au 15 Novembre des séances de consultation sur le cancer du col de l’utérus et du sein. Ainsi, 415 femmes ont été dépistées dont seulement 7 au col suspect et qui sont orientées a l’hôpital régional de Fatick.

Service Clientèle

Publicité

Facebook