Bus rossoRosso, plus de 30 bus de transport en commun en partance pour Nimzatt ont été bloqués par la police mauritanienne pour la somme de 53 000 francs Cfa en guise d’assurance.

«On nous réclame la somme de 53 000 francs Cfa pour entrer en Mauritanie. C'est la police et la gendarmerie mauritanienne qui nous ont bloqués ici. Auparavant on payait 15 000 francs Cfa et aujourd’hui, ils nous demandent de payer 4 fois plus. Ce que nous refusons.

Tous les chauffeurs sont là et ils ont décidé de ne pas payer", a déclaré Djiby Diop conducteur de transporteur en commun joint au téléphone par PressAfrik.

Actuellement, souligne-t-il, les chauffeurs ne disposent pas de moyens pour appeler les autorités sénégalaises ainsi que celles de Mauritanie pour qu’ils nous viennent en aide.

Par ailleurs, le conducteur pointe un doigt accusateur sur les autorités étatiques sénégalaises qui auraient une grande part de responsabilité dans cette affaire.

PressAfrik.

Service Clientèle

Publicité

Facebook