Assane diouf ddLa réaction de l’administration pénitentiaire n’a pas tardé à tomber suite aux accusations des avocats d’Assane Diouf, mardi dernier, sur les conditions de détention de ce dernier à la prison de Rebeuss.

Dans un communiqué rendu public, la direction a balayé, d’un revers de la main, les allégations des conseils d’Assane Diouf, en prison depuis novembre 2017, en réfutant les accusations de torture. «L’administration pénitentiaire voudrait apporter quelques précisions sur les conditions de détention d’Assane DIOUF à la Maison d’arrêt de Rebeuss (Mar). Il occupe une chambre individuelle avec toilettes intérieures, équipée d’un lit, d’un ventilateur et d’un écran Tv où il peut suivre les programmes du bouquet Canal Horizons», précise la direction de l’administration pénitentiaire.

Selon cette direction, Assane Diouf bénéficie d’une couverture médicale complète, gratuite et est consulté à sa demande par le médecin de l’administration pénitentiaire et/ou par des spécialistes. Concernant son droit à des sorties et promenades quotidiennes, le document renseigne qu’il reçoit normalement ses visiteurs et avocats. «Il bénéficie de l’autorisation de communiquer au téléphone avec des membres de sa famille vivant aux Etats-Unis», informe la Dap qui dit s’être conformée aux règles en vigueur à la Maison d’arrêt de Rebeuss. «La Dap, conformément à la réglementation, s’emploie à s’assurer pour tout détenu les meilleures conditions de détention possibles», conclut le document.

 

Salif KA

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook