Gouv sn senegalSENTV.info : Apres Matar Dioum et Ndella Diack en Suéde, la diaspora sénégalaise vient d’être frappée de nouveau par l’assassinat de notre compatriote MOUHAMED Thiam dans la nuit du vendredi au samedi à Casablanca.

La liste macabre des assassinats de ressortissants sénégalais vivant à l’Etranger continue de s’allonger à un rythme exponentiel.

La migration est en train d’écrire les pages les plus sombres de son histoire avec plus de centaine de sénégalais tués depuis 2011.

L’échec des politiques d’intégration, l’absence de juridiction en la matière, l’inefficacité des mesures de protection policière, font que certains pays d’accueil ou de transit sont devenus des terres de criminalité.

Crimes impunis, Responsabilités de l’Etat du Sénégal….

Depuis la mort de Samba Lamsar Sall, ce jeune Etudiant tué en Avril 2006 en Russie, aucune enquête sérieuse n’est jusque-là menée ne serait-ce que pour soulager les familles.

Les ¾ des dossiers sont classés sans suite pour ne pas dire tous, pas de protestation de la part de l’Etat, pas de point de presse encore moins de sortie du procureur pour l’ouverture d’une information judiciaire.

L’Etat se mure dans un silence incompréhensible sous prétexte d’une diplomatie souterraine faisant de ses ressortissants des cibles faciles et sans défense.

Cette « indifférence « inquiète de plus en plus l’organisation internationale de défense des migrants Horizon Sans Frontières qui accuse l’Etat d’avoir « du sang sur les mains » et invite à l’Ethique de conviction et de responsabilité pour une meilleure assistance des sénégalais de l’extérieur.

Dans un tout autre registre HSF exhorte à l’union de tous les sénégalais de l’extérieur pour une diaspora plus forte, composante organique face aux défis qui nous attendent.

 

Boubacar Séye
chercheur en migrations internationales
Président fondateur d'horizon sans frontiéres

Horizon Sans Frontieres

Yoff cite Diamalaye 2 

BP : 354 Dakar Fann Sénégal

 

 

 

Service Clientèle

Publicité

Facebook