AWA NIAG FMNSENTV.info : Depuis que le principal suspect du meurtre de Fatoumata Moctar Ndiaye, lors de son procès, a porté des accusations sur le député Awa comme étant le commanditaire dudit meurtre, le député s’est emmuré dans un silence de mort.

Cependant, malgré que le prévenu soit condamné par la chambre criminelle aux travaux forcé à perpétuité, une partie de la famille de la défunte, estime que cette affaire doit être tirée au clair parce que la justice doit prendre en compte les accusations portées par le meurtrier à l’encontre du député Awa Niang et de sa propre tante.

Dans un entretien téléphonique que le site d’information SENTV.Info a décroché avec le député Awa Niang, cette dernière est sortie de son silence. Même si elle a été très surprise par ces accusations Awa Niang déclare qu’elle n’a aucun commentaire à faire à ce sujet. « Je crois en la justice de mon pays et elle a déjà tranché en condamnant le principal suspect aux travaux à perpétuité. Selon la députée, pendant trois ans la justice à eu à faire son travail, le suspect placé en garde à vue pendant 48 heures, passé à la reconstitution des faits et il a toujours affirmé qu’il a tué la défunte vice-présidente du conseil économique social et environnemental parce qu’il avait un besoin d’argent », a-t-elle confié au site d’information SENTV.Info.  Et d’ajouter : « S’il attend le procès pour raconter des histoires à dormir debout. Je n’ai aucun commentaire à faire. C’est à la justice de faire son travail et je laisse faire et je m’en remets à la justice divine »

Pour rappel, après le verdict de la chambre criminelle, la famille de la victime, notamment son frère Amadou Moctar Ndiaye a manifesté son insatisfaction. « Depuis deux ans, il y a deux personnes qui ont été cité dans cette affaire comme étant les commanditaires. Ce sont la tante de Samba Sow, Fatou Sow et la député Awa Niang. Pourquoi la justice ne les appelle pas pour éclaircir les zones d’ombres », s’est demandé le frère de la défunte.

A cette question, la parlementaire estime que la famille n’a jamais dit qu’il n’est pas d’accord parce que le porte-parole de ladite famille ne s’est pas prononcé.  « C’est un membre de la famille qui a exprimé ses sentiments et il a parfaitement le droit. Je ne suis pas convoqué par la justice parce qu’elle n’a aucun alibi contre moi et je signale que cette justice ne fait aucune différence entre les sénégalais », a affirmé Awa Niang qui termine en déclarant qu’elle est quitte avec sa conscience.

La Rédaction  SENTV.info

Service Clientèle

Publicité

Facebook