diouf EL HADJInvité ce jeudi de Team Duga sur RMC, El-Hadji Diouf, qui avait pris part à l’épopée incroyable du Sénégal en 2002, a fait part de ses doutes concernant l’équipe actuelle des Lions, qui débutera le Mondial en Russie le 19 juin face à la Pologne.

Placé avec la Colombie, le Japon et la Pologne, le Sénégal a hérité d’un groupe relativement homogène pour le Mondial en Russie, qui peut lui permettre d’atteindre les huitièmes de finale. Mais pour El-Hadji Diouf, ancien international sénégalais et principal artisan du bon parcours de sa sélection lors de la Coupe du monde en 2002, Sadio Mané et ses coéquipiers ont intérêt à ne pas sous-estimer leurs adversaires. « Le piège, c’est que tout le monde croit que ce groupe est facile. Je me méfie. Ce n’est pas gagné d’avance. Il reste du boulot à faire », a-t-il confié ce jeudi dans Team Duga.

« Les joueurs doivent savoir leur place »

Pour l’ancien buteur de Lens et de Liverpool, le Sénégal doit également s’appuyer sur un collectif et non pas seulement sur ses meilleures individualités que sont Kalidou Koulibaly, Keita Baldé, Ismaïla Sarr et donc Sadio Mané, auteur de 10 buts et 7 passes décisives cette saison en Premier League avec Liverpool, et également buteur en finale de la Ligue des champions perdue face au Real Madrid. « On a des individualités, mais on n’a pas encore trouvé l’équipe du Sénégal. On n’est pas sûrs de qui sera le gardien titulaire. L’entraîneur n’a pas encore tranché », a expliqué Diouf.

« Les stars, les joueurs et les porteurs d’eau doivent savoir leur place. C’est comme ça qu’on progresse et qu’on gagne un tournoi », a-t-il ajouté. Opposé vendredi à la Croatie en match de préparation, le Sénégal débutera son Mondial face à la Pologne le 19 juin, avant de défier le Japon, puis la Colombie, les 24 et 28 juin.

RMC

Service Clientèle

Publicité

Facebook