gadio docDu nouveau dans l’affaire Cheikh Tidiane Gadio, arrêté aux Etats Unis avec un ressortissant chinois pour corruption. Le journal Libération révèle ce jour que le département de la justice américaine a déposé dernièrement devant le tribunal du district Sud de New York, la preuve sur l’implication de la Présidence tchadienne.

Il s’agit, renseigne le journal de documents attestant la remise d’une somme de 2 millions de dollars de la part de Cefc China energy dont le représentant Patrick Ho est mis en cause pour corruption, en même temps que l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères.

La Présidence tchadienne a toujours démenti ces informations mais la publication de ces « documents explosifs » en marge du procès de Ho, croit savoir le journal, va changer la donne.

Chi Ping Patrick Ho, 68 ans, et Cheikh Tidiane Gadio, 61 ans, ont été arrêtés en novembre 2017 à New York. Ils sont accusés par les autorités américaine, d’avoir corrompu pendant plusieurs années, de hauts responsables au Tchad afin d’obtenir des avantages pour une entreprise pétrolière chinoise. Les pots-de-vin représenteraient plusieurs millions de dollars. Si le chef de la diplomatie sénégalais a bénéficié d’une mise en liberté provisoire après avoir versé une caution, c’est tout le contraire pour l’homme d’affaires chinois, dont la demande a été constamment rejetée.

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook