MACKY 3 696x446Les dividendes du gaz découvert aux larges des côtes Sénégalo-mauritaniennes ne reviennent pas qu’au Sénégal. Après le tollé agité par l’opposition concernant la gestion des revenues, le Chef de l’Etat a tranché à travers un document remis à la presse, ce vendredi, en marge de la plénière. En grandes lignes, il y a les accords de ce projet bipartite.

En effet, le 9 février 2018, le Président de la République, Macky Sall s’était rendu à Nouakchott. Dans la capitale mauritanienne il a signé, avec son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz, l’accord portant sur l’exploitation des ressources gazières découvertes aux larges des côtes des deux pays.

Jusque là, le contenu de cet accord était meconnu du grand public. Ce document qui a été remis à la presse avant le début de la plénière de ce vendredi 1er juin 2018 revient sur les grandes lignes de cet accord.

Il est prévu, sous réserve d’une approbation des deux états, la conclusion d’un accord pour l’exploitation du champ comme une unité unique. Dans ce cadre, l’accord de coopération inter-état appliquera une pratique internationale pour le développement conjoint d’un champ de pétrole et de gaz qui s’étend entre deux pays. Cette norme vise à développer le champ par la mutualisation des dépenses, la réalisation d’économies en évitant le forage de puits inutiles, le partage équitable des dépenses d’investissement et des ressources.

Les estimations préliminaires basées sur le modèle dynamique effectué à partir de données sismiques 3D et de celles recueillies des puits ont révélé d’importantes ressources récupérables pour les réservoirs du CHAMP GRAND TORTUE/AHMEYIM évaluées à près de 560 milliards de mètres cubes, réparties équitablement entre les deux pays.

Omar Ndiaye (Actusen.com)

Service Clientèle

Publicité

Facebook