filiere avicole 06 859576 679x417Depuis quelque temps, l’on assiste au débat sur la fermeture ou non du marché sénégalais pour l’importation des poulets étrangers. Le Directeur de Cabinet du ministre du Commerce a ouvert le bal en annonçant l’ouverture du marché,

mais a été vite démenti par le dernier nommé.

Alioune Sarr pour ne pas le citer, a ainsi rassuré les producteurs locaux, quant à la volonté de l’Etat de laisser cette politique inchangée. “C’est une filière porteuse et quand un pays a une filière naissante, qui génère une valeur ajoutée, il se doit de la protéger”, a-t-il assuré.

Seulement, derrière cette volonté du régime de Macky Sall de protéger les producteurs locaux, se cache une vérité plus prosaïque. En effet, selon SourceA, le Sénégal avait décidé de fermer ses frontières aux poulets étrangers, à cause de la grippe aviaire.

D’ailleurs, a en croire le canard de Castors/Bourguiba, il y a de cela huit (8) mois, la Directrice du Commerce extérieur, Aminata Assome Diatta, assurait qu’avec la grippe aviaire, le Sénégal n’a pas les moyens, pour s’assurer de la qualité des produits qu’il importe.

Cependant, la question qu’il faille se poser est de savoir, qu’est-ce qui a dû changer entre temps, pour que le ministre du Commerce fasse ce virage à 180°.

Actusen.sn

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook