candidatmaciidysonkomadikeissaLa campagne électorale en vue de l’élection présidentielle va démarrer le 3 février prochain. Pendant 21 jours, cinq candidats vont courtiser l’électorat à travers tout le pays. Thiysenegal.com, engagé dans cette campagne afin que ses inconditionnels ne rate aucune miette de ces joutes électorales qui s’annoncent mouvementée, dresse le profil des différents candidats.

banniere5candidatMadické Niang (Coalition Madické 2019)
Agé de 65 ans, Madické Niang est né à Saint-Louis le 25 septembre 1953. Il est un avocat et un homme politique sénégalais. Il suit sa scolarité au lycée Charles de Gaulle de Saint-Louis. Il fréquente un temps la faculté de droit à l’Université de Dakar, puis il poursuit ses études de droit à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il s’inscrit au barreau de Dakar et devient un proche d’Abdoulaye Wade, déjà un opposant politique très actif, lorsqu’il le défend dans l’affaire de l’assassinat de Maître Babacar Sèye.
Ministre de la Justice dans plusieurs gouvernements sous Wade, il est ministre des Affaires étrangères entre le 1er octobre 2009 et le 3 avril 2012. Il est actuellement député à l’Assemblée nationale.Il est candidat à la présidentielle de 2019 avec la coalition Madické 2019.
Hadji Issa Sall (PUR)
Le professeur El hadji Issa Sall est né le 25 janvier 1956 à Tattaguine au Sénégal. Il est âgé de 63 ans marié et père de cinq enfants.
De l’école primaire de son village natal, il est parti à Saint-Louis en 1968 pour poursuivre ses études au Lycée Charles De Gaulle. Il obtient son baccalauréat série C avec mention avant de venir à l’Université de Dakar où il obtient un Diplôme universitaire de technologie, option Électronique. Après avoir dirigé pendant quelques mois la section principale des télécommunications de la Senelec, il obtient, dans le cadre du projet Agrymet, une bourse de l’USAID et de l’Organisation météorologique mondiale. Il part faire des études de Sciences informatiques aux États-Unis où il obtint un Master et un Doctorat.
De retour au Sénégal, il a travaillé successivement dans l’administration, dans le système des Nations Unies et dans le secteur privé.
En 1998, il crée l’Université du Sahel à Dakar où il enseigne en même temps l’informatique générale, l’architecture informatique et l’intelligence artificielle. Le professeur Sall est depuis 2000 le coordinateur national du parti PUR. Il est élu député lors des dernières élections législatives, une consécration pour son parti.
Macky Sall (Benno Bokk Yakar)
Président sortant, Macky Sall est ssu d’une famille de quatre enfants, Macky Sall a grandi dans la région de Fatick puis dans le Fouta. Il entre durant ses études à Dakar, dans le mouvement marxiste-léniniste, And-Jëf. Il s’en éloigne rapidement, ne partageant pas l’idée du mouvement, ni la stratégie de boycott du scrutin de 1983 contre le PS, lors duquel il vote pour le parti libéral, de même qu’en 1988. Il poursuit sa formation, et devient ingénieur géologue, géophysicien formé à l’Institut des sciences de la terre (IST) de Dakar. Il suit une formation à l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) de l’Institut français du pétrole (IFP) de Paris. Il est membre de plusieurs associations nationales et internationales de géologues et géophysiciens.
Macky Sall est né le 11 décembre 1961 à Fatick, commune dont il a été le maire de 2009 à 2012. Premier ministre pendant trois ans de 2004 à 2007, il a occupé également les fonctions de président de l’Assemblée nationale sénégalaise de 2007 à 2008. Élu quatrième président de la République du Sénégal lors de l’élection présidentielle de 2012, il prend ses fonctions le 2 avril 2012. Marié, il est père de deux garçons et d’une fille.
Idrissa Seck (Rewmi/Coalition)
Idrissa Seck est un homme politique sénégalais né le 9 août 1959 à Thiès. Il est un ancien Premier ministre, l’ancien maire de Thiès et l’actuel président du Conseil départemental de Thiès. Après avoir fait ses classes à l’école coranique, Idrissa Seck intègre l’école Randoulène Sud 2 de Thiès où il effectue son cycle primaire puis le collège Saint-Gabriel de Thiès pour son cycle secondaire. Il y obtint son baccalauréat en 1981.
Boursier, il intègre la classe préparatoire à l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC) du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés en France puis en 1983, Sciences Po, en section « Économie et Finance ».
En 1989, il bénéficie du programme de bourses Parvin Fellowship de l’université de Princeton aux Etats Unis. À Princeton, il est étudiant à la Woodrow Wilson School of Public and International Affairs. En 1988, Idrissa Seck est nommé directeur de la campagne présidentielle d’Abdoulaye Wade, candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS). En 1995, il entre dans le gouvernement d’union nationale d’Habib Thiam pour le compte du PDS comme ministre du Commerce, de l’Artisanat et de l’Industrialisation. Il côtoie dans ce gouvernement ses camarades de parti Abdoulaye Wade, ministre d’État, et Ousmane Ngom, ministre de la Santé.
En 2000, Idrissa Seck est directeur de la campagne du candidat du PDS. Abdoulaye Wade est élu président et Idrissa Seck est nommé ministre d’État, directeur de cabinet du président de la République. Il occupe cette position jusqu’au 3 novembre 2002 ou il est nommé Premier ministre en remplacement de Mame Madior Boye.
Après une brouille avec le président Wade, le 4 avril 2006, il annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2007 et appelle à la création d’une large coalition autour de sa personne pour mettre fin au régime Wade en tant que chef du parti Rewmi. Il sera également candidat à l’élection présidentielle de 2012 sous la bannière de son parti politique Rewmi.
Ousmane Sonko (PASTEF)
Ousmane Sonko est né le 15 juillet 1974 à Thiès, de parents fonctionnaires. Il grandit principalement en Casamance (Sud du Sénégal) puis effectue ses études supérieures à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis. Il y obtint une maîtrise en droit public en 1999. Il entre ensuite comme major à l’École nationale d’administration (ENA). A sa sortie de l’ENA en 2001, il intègre le centre des services fiscaux de Pikine. Trois ans après, il crée le Syndicat autonome des agents des impôts et domaines dont il est le premier secrétaire général d’avril 2005 à juin 2012, avant de devenir Secrétaire général honoraire de juin 2012 à août 2016. A cause certainement de ses prises de position contre le régime en place, il est radié de l’Inspection générale des impôts et domaines en août 2016 pour manquement au devoir de réserve.
Président du parti politique Pastef créé en 2014, il est élu député à l’Assemblée nationale du Sénégal aux élections législatives de 2017.
En janvier 2018, il sort le livre « Pétrole et gaz au Sénégal. Chronique d’une spoliation » où il accuse le président et son entourage de malversations dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal.
En Septembre 2018, il publie un livre vision « Solutions » dans lequel il fait un diagnostic des problèmes sociaux et économiques du Sénégal et décline ses propositions pour un Sénégal nouveau.

Source : www.thieysenegal.com 

 

Service Clientèle

Publicité

Facebook