Aline ssall RecoveredA l’occasion de sa sortie de dimanche dernier à Guédiawaye, Aliou SALL a eu l’outrecuidance de bomber le torse en parlant de sa pseudo-mainmise sur Guédiawaye.
Cette honteuse contrevérité est loin de la réalité politique de la localité. Croyant profiter de l’influence de son frère de Président de la République et des subsides récoltés auprès du très nébuleux Frank Timis, il croit foncièrement qu’à défaut de convaincre par des réalisations concrètes les populations de Guédiawaye, il lui est possible de les acheter avec des espèces sonnantes et trébuchantes. Cette insultante stratégie renseigne sur le mépris et le peu de considération qu’il nourrit à l’endroit des citoyens du Département qui ne se méprennent point de l’illégitimité de ce responsable parachuté dont l’intérêt tardif n’est occasionné que par l’accession de son frère à la magistrature suprême.
Selon les dires d’Aliou SALL, le Président Malick GAKOU est devenu ‘’cardiaque’’ du fait de son déploiement à Guédiawaye. Ce diagnostic venant d’un faux médecin pour ne pas dire un charlatan incapable de soigner les maux dont souffre la ville qu’il dirige atteste de son incurie.
Le réveil sera brutal car tous les ingrédients sont réunis pour assister à un accident vasculaire cérébral de l’APR lors des prochaines joutes électorales. Se gargarisant de recevoir des transhumants venant du Grand Parti, il croit avoir décroché le jackpot alors qu’il ne fait que nous débarrasser de nos déchets politiques non recyclables. Ces tonneaux vides à l’envergure politique minuscule et à l’engagement douteux font simplement partie des feuilles mortes qui attestent de l’accroissement quotidien de l’arbre incarné par le GP et arrosé quotidiennement par de valeureux Sénégalais venant de tous les horizons.
Nous cheminerons désormais avec des responsables incorruptibles, intègres et justes mus par le rayonnement de leur localité.
Il est dommage que certains hommes politiques n’apprennent rien de l’histoire récente de ce pays car si la transhumance était une garantie de victoire, les alternances survenues n’auraient jamais eu lieu.
Si nous étions dans un pays où la bonne gouvernance était une réalité et non un slogan, Aliou SALL se consacrerait plus à une reddition de comptes auprès des juridictions compétentes pour les bruyantes casseroles qu’il traine à la place des tristes ‘’louma’’ politiques orchestrés pour faire ses emplettes en bétail électoral. Mais hélas, nous ne savions pas qu’un lien sanguin avec le Président de la République était un gage d’immunité.
Nous voulons réaffirmer avec force la détermination du Grand Parti à œuvrer dans le sens d’abréger la souffrance des Sénégalais en infligeant à l’APR et ses affidés une cuisante défaite à Guédiawaye et partout ailleurs dans le pays lors des prochaines élections. Les micmacs et vaines élucubrations d’un charmeur de serpent doublé d’un acheteur de consciences n’y feront rien.
Nous jeunes du Parti à Guédiawaye, nous avons formellement demandé au Président Malick GAKOU de ne jamais répondre à Aliou Gaz mais plutôt à son frère de Président qu’il va succéder par la grâce de Dieu et la volonté du Peuple sénégalais en Février 2019. Demain il fera jour.
Les populations de Guédiawaye et du Sénégal sauront en temps opportun distinguer la bonne graine de l’ivraie et prendre leur responsabilité face à l’histoire comme elles ont toujours eu à le faire pour sauver notre pays du népotisme et du ponce pilatisme de Macky Pétrole et de Aliou Gaz.

Dakar, le 28/02/2017
Convention Départementale des Jeunes de GUEDIAWAYE du GRAND PARTI

Partenaires

Publicité

Facebook