PRESIDENTCIELLEEELe rendez-vous avec l’histoire est fixé pour le 24 février 2019 où chaque citoyen, s’il n’est pas privé du droit de vote, aura la possibilité de s’exprimer librement avec le candidat de son choix. Ce droit de vote est à la fois sacré car étant garanti par la constitution du Sénégal.

IDYMACISYDIAvant son élection, Macky Sall était soupçonné et même accusé d’être le candidat de la France qui ne pouvait tolérer l’opposition de Wade à sa mainmise sur le pays.

Cheikh Mback SeneA la fin des années 90, les Sénégalais se sont rendus compte de la situation peu reluisante du Sénégal et de l’impérieuse nécessité d’observer une alternance qui sonnait enfin le glas d’un parti-Etat (Parti socialiste, 39 ans au pouvoir) qui n’aura finalement été là que pour lui-même, plus que pour le peuple.

CheikhYerimSeckSENTV.info-Notre « Gorgui » à nous, le patriarche national, Abdoulaye Wade, du haut de ses 93 hivernages, nous a promis un retour au Sénégal ce 07 février 2019, après plusieurs mois où il a séjourné à Doha, aux côtés de son chouchou, Karim Wade.

IMG 20190203 WA0019SENTV.info-Texte lu et commenté dans sa version originale en arabe par son auteur Cheikh Tahirou Doucouré, Professeur de Sciences Islamiques, dans la Zâwiya mère de Fez en présence de Chérif Zoubîr At-Tijânî et de quelques parents et disciples le 4 janvier 2019.

ndiagaloum universiteÀ la veille des élections présidentielles de février 2019, Dr Ndiaga Loum, juriste, politologue, professeur titulaire de la Chaire Senghor de la Francophonie, directeur du Laboratoire PéRICOM – Politiques et régulation interdisciplinaire en communication, récipiendaire du Prix d’Excellence en enseignement à l’Université (Québec, 2018),

Service Clientèle

Publicité

Facebook