PEAGEAlors que l’extension de l’autoroute qui va jusqu’au nouvel aéroport est prêt et ne semble attendre que son inauguration, la voie qui mène de Diass à Mbour semble se chercher encore un tracé, au grand dam des usagers. Le constructeur chinois qui a en charge ce marché ne semble pas pouvoir le livrer dans les délais. Et le black-out du côté des autorités n’aide pas à trouver son chemin. Et comme pour narguer les autorités, le concessionnaire Senac Eiffage a, de son côté, déployé ses équipes partout sur le tracé.

mac fChronique d’un Boulet crépusculaire pour Sall Frères

Mr TIMIS sachez que l’aube précède « TIMISS » et que le peuple sénégalais reste un pays des lève-tôt.

Par ailleurs, un proverbe Berbère dit que : « les tonnerres les plus menaçants ne sont pas toujours accompagnés de pluies »

ousmane ngome fChronique d’un traitre ubiquitaire

Derrière chaque traître, il y a une patrie qui saigne, une femme qui souffre et un lâche qui se cache derrière sa dignité et jouit de la grandeur de ses faiblesses. C’est l’image populaire du coup de poignard dans le dos. (Brahim Gater)

mac fNous sommes face à des manitou de la politique politicienne à l'ancienne, et une réponse adéquate sera apportée à chaque fois que de besoin.
Une confusion est entretenue pour masquer les réalisations et actions du Président Macky Sall dont les effets commencent à être ressentis par la population et sont reconnus par les véritables patriotes.

farba ngom zRemarquons ensemble que les attaques sont devenues un rituel pour certains mercenaires politiques. Mais l'instrument ne vaut que par son usage et ces jeunes novices instrumentalisés font des attaques fades et vouées à l'échec car ils le font non pas pour marquer un désaccord par rapport à une politique menée et que l'on ne partagerait pas, ni pour défendre les intérêts des populations du Bosséa à qui nous devons tous notre légitimité mais vous comprendrez tous que le seul but de ces attaques c'est le dénigrement, la déstabilisation en usant des mensonges, des calomnies et parfois des d'injures et même des atteintes à l'honorabilité de l'Honorable député FARBA NGOM.

Sngalais 1« Ce qui met en danger la société, ce n’est pas la grande corruption de quelques-uns, c'est le relâchement de tous (…) » a dit Alexis de Tocqueville.

Nous n’avons certainement pas le droit de laisser notre pays tomber dans la fange, en laissant piétiner l’héritage de nos illustres ancêtres.

Aujourd’hui, pour paraphraser Aimé Césaire, « il y a une sorte d’intolérance de la situation collective, cela m’engage ».

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook