joola

Je voudrais manifester ma compassion avec tous les parents de victimes et priez pour le repos des âmes des disparus. Dans un article publié : « NAUFRAGE DU JOOLA, UN DEUIL SANS FIN » puis un post fait plus tard « Le naufrage du JOOLA est aux Sénégalais ce que les attentats du World Trade Center sont aux Américains », me rappellent la vivacité du sentiment douloureux de cette catastrophe que les parents des victimes et tous les Sénégalais ressentent à ces dates d’anniversaire.

BETIOLe ministre de Justice, Garde des Sceaux, Maître Sidiki Kaba, invité de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission ”Grand Jury”, affirme avec assurance que la justice ne fait pas dans l’arbitraire. Tous les dossiers seront vidés. “Cheikh Béthio Thioune, Thione Seck etc. seront jugés le plus rapidement”, déclara-t-il.

Sngalais 1La légitimité acquise par son Excellence le président Macky SALL et forte de 65% des suffrages exprimés lors de la présidentielle de 2012 impose à tout citoyen du Sénégal et hôte qui vit dans le pays à le respecter et à l'honorer. Or, depuis un certain temps, certains leaders de l'opposition sénégalaise sont sous le prisme de troubles à l'ordre établi allant à l'encontre des préceptes démocratiques fondamentaux et de la légitimité populaire sacrée en accusant sans aucune retenue le pouvoir.

aliou sall maire de guediawaye

Dans son exercice de défense du Président de la République et de son frère devant leur gestion népotique et obscure de nos ressources pétrolières et minières, le Premier Ministre  a demandé aux Sénégalais de prendre des cours de droit pétrolier, spécialement  en ce qui concerne le terme “Farm-out” ou “Farm-in”.

AHMED KHALIFA NIASSESalaf est le mot par lequel les Arabes désignent les ancêtres. Une autre du pluriel de ce mot est aslaf. Cinq siècles après la disparition du Prophète (psl) un certain Ibn Taymiya( il est mort en 1326) était venu s’attaquer au fameux Al Ghazali et surtout à Ibn Araby qui était considéré comme un des plus grands pôles soufis. 

seringe m tLe Sénégal est agité depuis plusieurs mois par un débat relatif à la nationalité des candidats à l’élection présidentielle. Ce débat trouve sa source dans l’article 28 de notre Constitution qui exige que tout candidat à la présidence de la République soit « exclusivement de nationalité sénégalaise ».

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook