yatmadieyeLe titre de cette contribution s’apparente à un oxymore, c’est-à-dire une figure de style par laquelle on allie deux termes qui s’excluent ordinairement.

polic senegalaisDepuis quelques mois, il ne se passe pas un jour sans que la police n’agresse, ne violente ou ne tue des citoyens. Avant-hier c’était Fallou Sène étudiant à l’université, hier c’était le jeune commerçant Modou Diop tué à la Médina! Qui sera le prochain, à qui le tour?

ABC A K S« Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire, c’est de ne point subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques »Jaurès

Macky toubaOn a l’habitude de dire que les présidents américains ont Dieu comme copilote et, de Ronald Reagan à Donald Trump, les «conseillers spirituels » ont joué un rôle considérable dans la conduite des affaires aux Etats-Unis. Au Sénégal, depuis quelques années, on a l’impression que les chefs religieux, plus exactement les marabouts, sont devenus les copilotes du président de la République, et c’est autrement plus périlleux pour nous autres passagers ordinaires. Parce que si Dieu est unique, tout au moins dans les religions révélées, les marabouts sont nombreux et qu’ils ont même une fâcheuse tendance à se multiplier. Parce qu’ils sont faits de chair et d’os et que malgré leur foi, ils ont des besoins bien terrestres et des sentiments. Parce que, hélas, ils sont mortels et que leurs fonctions, et leurs privilèges, sont héritables.

APR MACYIls prétendaient, son camp et lui, avoir visité sept à huit mille (8000) villages et hameaux et parcouru 80 000 kilomètres. Pas seulement. Ils ont dormi avec les villageois et partagé leurs maigres repas. Pendant trois ans quelques mois, ils se sont enquis ‘’consciencieusement’’ des besoins et des préoccupations prioritaires de leurs hôtes. Forts de ces précieuses informations, ils ont pris le temps d’élaborer leur programme de campagne électorale : le fameux ‘’Yoonu yokkute’’. Avec ce programme lourd de promesses alléchantes et d’engagements solennels attractifs, le candidat Macky Sall est admis au second tour puis élu confortablement quatrième Président de la République du Sénégal, au détriment du vieux président-politicien, dont les Sénégalaises et les Sénégalais en avaient vraiment marre des plaies béantes et puantes de sa longue gouvernance meurtrie.

Abdoul bmaye papa a seckCette fois-ci, cette fois encore et cette fois surtout, Monsieur Abdoul Mbaye, ancien Premier Ministre, nous sert, dans une émission télévisée, un discours très ahurissant sur le secteur agricole. Je me surprends, alors, en train de convoquer Leonardo da Vinci qui disait « il faut penser beaucoup pour ne pas se tromper souvent ».

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook