mackywadeAu lancement, hier, du Rassemblement pour la pérennisation du libéralisme (Rapel), l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a révélé le «deal d’un 3è mandat» que Me Abdoulaye Wade voulait proposer à Macky Sall.

«Je suis un homme libre, ma relation avec le Président Macky Sall est personnelle. J’apprécie sa façon de gouverner, de manager et son bilan est défendable». Le dernier Premier ministre de Me Abdoulaye Wade a tenu ces propos hier face à la presse lors du lancement du Rassemblement pour la pérennisation du libéralisme (Rapel). Qui est un cadre regroupant d’anciens responsables du parti démocratique sénégalais (Pds) qui soutiennent aujourd’hui la politique du Président Macky Sall. Souleymane Ndéné Ndiaye a profité de l’occasion pour répondre à ceux qui l’accusent d’avoir trahi son ancien mentor, Me Abdoulaye Wade, en décidant aujourd’hui de se ranger du côté de Macky Sall. Une telle affirmation est inexacte, selon l’ancien Premier ministre, qui déclare : «Je n’ai jamais trahi Abdoulaye Wade, je suis loyal, courageux, mais je suis aussi un homme libre.»

Par loyauté, Souleymane Ndéné Ndiaye a su garder des secrets de Me Abdoulaye Wade. C’est le cas de la proposition que le «Pape du Sopi» avait voulu faire au candidat Macky Sall au lendemain du premier tour de la Présidentielle de 2012. Me Abdoulaye Wade voulait que Macky Sall le laisse terminer les chantiers qu’il avait entamés dans le pays. Le patron du Pds avait ainsi chargé Souleymane Ndéné Ndiaye de convaincre Macky Sall à accepter ce «deal». La révélation a été faite hier par l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. «Il y a des moments dans la vie des êtres humains où il faut dire les choses», lance-t-il. Avant de poursuivre : «Le 26 février 2012, c’est-à-dire au lendemain du premier tour de la Présidentielle, quand Me Wade m’a appelé dans son bureau, il n’y avait que lui, moi et Dieu. Il m’a dit : ‘’D’après les premières tendances, il est inéluctable que ce sera Macky Sall et moi au deuxième tour. Et comme le deuxième tour est synonyme de chantage et de pressions, je pense pouvoir avoir une discussion avec Macky Sall pour qu’il me laisse terminer, au moins deux ans, mes chantiers. Après, je quitte le pouvoir’’.» Connaissant les rapports entre Macky Sall et Souleymane Ndéné Ndiaye, il a demandé à ce dernier de se charger de ce dossier. «Il m’a dit : ‘’Prépare-toi à rencontrer Macky Sall, parce que de tous les acteurs que j’ai vus, c’est lui qui émergera’’. Sur le Saint Coran, il m’a dit cela», confie l’ancien maire de Guinguinéo.

Pour sa part, Serigne Mbacké Ndiaye est revenu sur le pourquoi du choix de soutenir Macky Sall. Il déclare : «Le bon sens voudrait que l’on soutienne Macky Sall pour la Présidentielle de 2019, vu ses nombreuses réalisations sociales, politiques et institutionnelles.» Et l’ancien ministre et porte-parole de Me Wade liste les réalisations de son candidat à la Présidentielle de 2019, notamment la finalisation des travaux du pont de Farafenni, la Couverture maladie universelle, les bourses de sécurité familiale, le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma), etc. Un bilan positif du Président Macky Sall, selon les leaders du Rappel, qui promettent de le défendre partout à travers le Sénégal. Pour ce faire, le Rapel prévoit d’organiser «une cérémonie d’investiture de son candidat, un dîner-débat axé sur le bilan du régime, des tournées nationales et internationales».

SOPHIE BARRO

Service Clientèle

Publicité

GVC

Facebook